#3 - Hidalgo, c’est oui ou bien c’est non ?

Tentons ici de nous projeter en septembre 2021…


En faisant durer le suspens pour finalement renoncer, « Anne Hidalgo nous a fait une Baroin » soupire un cadre du PS. Car désormais chacun l’a compris : Anne Hidalgo n’a pas envie d’être candidate. Elle voit bien, sondages à l’appui, que la tentation a tous les attraits du piège. Elle ne se sent pas l’âme de la sauveuse de la gauche, prête, s’il le faut, à venir s’échouer dès le premier tour tant que les idées sociales-démocrates sont représentées. De cette possibilité, elle n’en a absolument pas envie. Elle le dit en privé depuis l’an dernier : aller se rabibocher avec LFI et les plus radicaux d’EELV pour rassembler la gauche, très peu pour elle.

Elle voit bien, par ailleurs, que l’air du temps n’est plus à la social-écologie, démocratique et féministe, mais aux candidats qui surfent sur le dégagisme, l’anti-libéralisme, et la critique des milieux de pouvoir parisiens. Elle voit les discours de Ruffin, Mélenchon, Montebourg, monter en même temps que se renforcent la casse sociale, les fermetures d’usines, les plans sociaux massifs. Elle sent bien que 2022 n’est pas pour elle. Elle a fait son choix. Elle ne reviendra pas dessus.


Pour recevoir les prochains numéros, inscription nécessaire.

Twitter : @2022Analyses